Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée de la Bintinais : accédez à plus de 310 000 oeuvres et documents.

Accueil > Notice complète
1 / 1
Image en cours de chargement
loading
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo156538 Lettre Flora

Lettre

Marque du Domaine Public Lettre Numéro d'inventaire : 978.0023.3354 Création Barbier Pierre (19e siècle - ) (Auteur) ; 4 juin 1899 ; Paris. Description En-tête : "Mon Capitaine", L'auteur, Pierre Barbier, homme de lettres, se félicite du jugement rendu par la Cour de Cassation. Convaincu depuis un an et demi de l'innocence du Capitaine, Pierre Barbier a eu l'honneur d'écrire un poème, en compagnie d'autres écrivains. Il admire le courage de Dreyfus et celui de son épouse. Mais il conseille à Dreyfus de ne pas être trop clément une fois la justice obtenue. Utilisations Dreyfus Alfred (utilisateur) Correspondance Juin 1899 Matière(s) et technique(s) Papier vergé filigrané (Manuscrit) Dimensions hauteur 17,6 cm, hauteur 17,6 (plié) cm, largeur 22,1 cm, largeur 11,1 (plié) cm Inscriptions Français Paris 4 Juin 1899. Mon capitaine. Au moment où la Cour de Cassation proclame votre innocence que je m’honore d’avoir proclamée dix-huit mois avant elle, en de modestes vers, avec toute une phalange d’honnêtes gens, j’éprouve une joie profonde à vous adresser l’hommage de ma vénération pour votre admirable caractère de soldat, magnifique de discipline, de résignation et de patriotisme. Vous avez l’affection de tous les gens de cœur, la haute estime de tous les gens d’honneur. Que ce soit un adoucissement au souvenir de vos longues tortures. Mais la présence et la tendresse de l’admirable femme, si digne de vous et de la France, dont la foi en vous et dans la justice a triomphé de la plus honteuse des coalitions, vous donneront bientôt l’oubli de ces heures désespérées. Redevenez heureux, mon Capitaine. Mais ne soyez pas trop clément. Nous avons travaillé pour la Vérité. Si vous en possédez une parcelle, elle appartient au pays, qui ne retrouvera le calme et la sérénité que dans l’administration d’une justice impartiale et sans lacunes, et aussi à vos enfants qui ont droit à une démonstration sans appel de l’innocence de leur père, démonstration qui ne sera faite aux masses profondes de la nation que par la confusion de nos bourreaux. Veuillez agréer, mon Capitaine, l’assurance de ma respectueuse admiration. P. Barbier Mr Pierre Barbier. homme de lettres. 92 rue Laugier Mots-clés Affaire Dreyfus, Cour de cassation, Justice, Honneur, Patriotisme, Ecrivain Dreyfus Alfred Dreyfus Lucie Dreyfus (enfants) Type de document Collections muséales

Dépôt de commentaire via votre espace personnel :  Connexion
Dépôt de commentaire sans connexion à l'espace personnel :


Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.