Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée du pays de Rennes : accédez à plus de 205 000 oeuvres et documents.

Accueil > Notice complète
1 / 1
Image en cours de chargement
loading
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo234269 Portrait d'Amand Quélain en zouave Flora

Portrait d'Amand Quélain en zouave

Marque du Domaine Public Portrait d'Amand Quélain en zouave Photographie Numéro d'inventaire : 2013.0007.1 Création Anonyme (Photographe) ; Rennes. Description Cette photographie colorisée montre le portrait en pied du zouave de 1ère classe Amand Eugène Quélain en uniforme au cours de la Première Guerre mondiale. Le soldat pose en studio, devant une toile de fond évoquant un paysage champêtre. Matière(s) et technique(s) Papier (Noir et blanc coloré, Gélatino bromure d'argent) : Agrandissement retouché sur papier au gelatino bromure d'argent. Dimensions hauteur 39,9 cm, largeur 29,9 cm Contextualisation Le portrait d'Amand Quélain restitue bien la tenue des zouaves au début de la guerre. Le boléro et le gilet, modèle 1879 sont richement brodés de manière non réglementaire. La chéchia de laine cramoisie est portée très en arrière sur le crâne. La ceinture de laine indigo à la taille est longue de 4 mètres. Le pantalon de zouave à l'orientale, modèle 1879 est seyant mais exige une grande quantité de tissu. Il porte des bandes molletières qui ont remplacés les guêtres en 1905 et des brodequins. L'homme arbore fièrement sa Croix de guerre, reçue pour avoir porté secours à un caporal sous un bombardement. Le galon de laine rouge, en pointe sur les manches indiquent son rang de soldat de 1ère classe.
La colorisation réussie du cliché n'est cependant pas exempt d'erreurs. Le gland de la chéchia n'est pas blanc mais bleu foncé tandis que le sarouel est en drap garance et non bordeaux. La fausse poche du boléro appelée "tombô" n'est pas bleu, ce qui indiquerait le 4e régiment mais jonquille, couleur distinctive du 3e régiment.
Le corps des zouaves a été créé en 1830 lorsque la France prend pied en Algérie. Le nom est issu de la tribu des zouaouas, rapidement francisé en zouaves. Depuis leur création jusqu'à 1915, leurs uniformes haut en couleur n'ont quasiment pas évolué. En 1915, une tenue kaki est adoptée, uniforme plus adéquat pour la guerre moderne.
Mots-clés Zouave, Militaire, Soldat, Première Guerre mondiale, Croix de guerre, Chéchia, Epinglette, Sarouel, Portrait, Costume Quélain Amand Eugène Type de document Collections muséales Bibliographie 1498232715866 - Dossier documentaire - Dossier de collection / restauration ; Reproduction : 1 - Monographie - Quand l'habit fait le moine (p. [43])

Dépôt de commentaire via votre espace personnel :  Connexion
Dépôt de commentaire sans connexion à l'espace personnel :


Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.