Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée du pays de Rennes : accédez à plus de 205 000 oeuvres et documents.

Accueil > Notice complète
1 / 1
Image en cours de chargement
loading
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo326141 Corbeille Flora

Corbeille

Licence CC0 Corbeille Numéro d'inventaire : 2017.0017.4 Exécution Anonyme ; 1875 - 1900 ; Ile-aux-Moines. Description Corbeille ronde, évasée à montant enroulé. Constituée de paille de seigle enroulée en forme de boudins, assemblés par des liens de ronce. Utilisations Ile-aux-Moines Contenant 1875 - 1900 Corbeille destinée à conserver les petites récoltes dans les greniers des maisons de marins de l'Ile-aux-Moines. Matière(s) et technique(s) Paille de céréale, Ronce (Vannerie) : Paille de seigle cousue. Dimensions hauteur 10,6 cm, diamètre 68 (bord), 61 (fond) cmPrécisions sur les dimensions : Diamètre pris au plus large, en partie supérieure. Contextualisation Corbeille destinée à conserver les petites récoltes dans les greniers des maisons de marins de l'Ile-aux-Moines. Les productions de vannerie en matériaux souples comme c'est le cas ici, sont principalement des productions familiales, les matériaux étant prélevés dans le milieu naturel. Leur fabrication est ponctuelle, en fonction des besoins, la technique est assez rudimentaire et ne demande pas nécessairement le savoir-faire d'un vannier professionnel. Cette technique est utilisée pour confectionner des corbeilles, des ruches, des colliers de chevaux ou encore des sabots tressés. On ne peut pas réaliser de véritables paniers munis d'une anse avec la technique des montants enroulés, sans y associer une autre technique de vannerie, car elle ne permet pas de réaliser des pièces rigides; les corbeilles en paille demeurent relativement souples et ne facilitent pas le portage.
Il est rare de connaître la provenance de ces paniers, leur existence est liée aux pratiques agricoles des territoires sur lesquels ils ont été fabriqués : ainsi sur les îles, qui aujourd'hui ne sont quasiment plus cultivées (sauf Batz), on ne trouve plus de paille et les landes n'étant plus entretenues, les ronces ne sont plus exploitées. Avant 1950, les agriculteurs disposaient de quantité de pailles fines issues de la récolte de céréales, la paille de seigle a la réputation d'être très solide, de ne pas casser facilement: on roulait cette paille de seigle pour en faire des boudins, assemblés comme c'est le cas ici avec des liens de ronce.
Mots-clés Panier, Conservation, Céréales, Marin, Récolte Type de document Collections muséales

Dépôt de commentaire via votre espace personnel :  Connexion
Dépôt de commentaire sans connexion à l'espace personnel :


Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.