Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée du pays de Rennes : accédez à plus de 205 000 oeuvres et documents.

Accueil > Notice complète
1 / 1
Image en cours de chargement
loading
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo344386 Conscription française Insoummission bretonne Flora

Conscription française Insoummission bretonne

Licence CC-BY-NC-ND Conscription française Insoummission bretonne Affiche Numéro d'inventaire : 2018.0034.1 Création Anonyme ; Vers 1977. Exécution Anonyme (Imprimeur) ; Vers 1977. Description Sur fond d'une carte de Bretagne barrée de fils barbelés, un Breton sur la gauche est montré du doigt. Sous ce bras accusateur estampillé R(épublique)F(rançaise), un autre homme est figuré en soldat de l'armée française. Utilisations Rennes Propagande Politique Vers 1977 Matière(s) et technique(s) Papier (Sérigraphie) Dimensions hauteur 49 cm, largeur 33 cm Inscriptions CONSCRIPTION / FRANÇAISE / INSOUMISSION BRETONNE Contextualisation Affiches récupérée en 1977 au Service information de la Ville de Rennes.
Cette affiche évoque la période de contestation en Bretagne des tribunaux spéciaux qui jugeaient les insoumis au service militaire. Le musée possède à ce titre plusieurs tracts de 1978 à 1986 relatifs au Mouvement d'Insoumission Bretonne (M.I.B.), mouvement créé en 1977, opposé au service militaire et à l'armée implantée en Bretagne, en faveur de l'"insoumission nationaliste bretonne". Des procès ont concernés plusieurs insoumis bretons, comme celui des Nantais Youn Chaillou et Yannig Le Bechennec à Rennes en 1983, ou Jean-François Bideault, Jean-Pierre Le Mat et Alan Coraud. A cette époque, plusieurs mouvements indépendantistes et libertaires se rattachent aux mêmes revendications, tel Strollad Pobl Vreizh (SPV Groupe du Peuple Breton), créé également en 1977 et dont le but était l'obtention de l'indépendance de la Bretagne. L'un de ses membres actifs, Bernez Boulc'h (membre des Bonnets rouges par la suite et décédé en 2017), refuse également d'effectuer son service militaire dans l'armée française. Tous ont été poursuivis pour insoumission et refus d'obéissance et condamnés à une peine de prison à la prison Jacques Cartier de Rennes. Ayant entamé à la suite de leur emprisonnement une grève de la faim, ils bénéficient à l'époque du soutien d'Amnesty International.
Mots-clés Conscription, Service militaire, Révolte, Propagande, Soldat, Tribunal, Procès Type de document Collections muséales

Dépôt de commentaire via votre espace personnel :  Connexion
Dépôt de commentaire sans connexion à l'espace personnel :


Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.