Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée de la Bintinais : accédez à plus de 310 000 oeuvres et documents.

Accueil > Notice complète
1 / 1
Image en cours de chargement
loading
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo404532 Le départ de Mercier Flora

Le départ de Mercier

Marque du Domaine Public Le départ de Mercier Dessin Numéro d'inventaire : 2020.0009.1 Création Couturier Edouard (1871 - 28 avril 1903) (Dessinateur) ; Août 1899 ; Rennes. Description A la sortie du lycée de Rennes, où se tient le procès en révision d'Alfred Dreyfus, des photographes prennent des clichés du général Mercier quittant les lieux. De gauche à droite : le photographe Mxx, le général de Saint-Germain, le général Mercier et le photographe Charles Gerschel (1871-1948). Dimensions hauteur 38,5 cm, largeur 48 cm Inscriptions signature Français En bas à gauche à l'ami Gerschel / Couturier / Rennes 1899 / Mansini / Gl de St Germain / Gl Mercier / Gerschel / Le départ de Mercier L'impertinence des photographes à la sortie du lycée Contextualisation Ce dessin témoigne de l'ambiance fiévreuse du procès d'Alfred Dreyfus à Rennes, et évoque la place des journalistes photographes à Rennes : n'ayant pas l'autorisation d'entrer dans la salle, ils se rattrapent dans les espaces extérieurs, la cour du lycée, l'entrée et la sortie du lycée. Couturier a pris soin d'indiquer les noms des protagonistes de la scène, et de légender non sans humour ,"l'impertinence des photographes à la sortie du lycée". Son dessin est dédicacé à Charles Gerschel, qui figure au premier plan à droite, photographe parisien ayant portraituré dans son studio la grande majorité des acteurs de l'affaire Dreyfus, et visiblement ami de Couturier. On peut supposer que Couturier dont le trait, comme les propos, sont toujours très vifs, moque le métier de photographe, concurrent direct pour la presse de celui de dessinateur. Les petits appareils instantanés dont disposent désormais les photographes n'ont pas échappé à l'œil vigilant de Couturier qui place ses petits boitiers entre les mains des photographes, encerclant le général Mercier personnage essentiel dans la condamnation de Dreyfus en 1894. Louis Rogès témoigne d'ailleurs de leur présence : "[Les photographes] surgissent de partout, amateurs et professionnels. Les uns munis d'appareils savants, de lorgnettes compliquées, les autres simplement d'un petit kodak de poche" (Louis Rogès, Aaron Gerschel, L'affaire Dreyfus, cinq semaines à Rennes, F.Juven, Paris, 1899, p.12). Mots-clés Affaire Dreyfus, Photographe, Journaliste Gerschel Charles Rennes lycée Emile Zola Type de document Collections muséales

Dépôt de commentaire via votre espace personnel :  Connexion
Dépôt de commentaire sans connexion à l'espace personnel :


Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.