Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée du pays de Rennes : accédez à plus de 300 180 oeuvres et documents.

Accueil > Notice complète
1 / 1
Image en cours de chargement
loading
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo156686 Lettre et enveloppe Flora

Lettre et enveloppe

Marque du Domaine Public Lettre et enveloppe Numéro d'inventaire : 978.0023.3414 Création Charpentier Armand (Auteur) ; 5 mars 1904 ; Paris. Description En-tête : "Monsieur", L'auteur, Armand Charpentier, remercie Alfred Dreyfus pour l'envoi de son "Mémoire devant la Cour de Cassation", qu'il évoquera dans de prochains articles dans L'ACTION. Il est agréablement surpris de découvrir que Dreyfus attaque enfin Mercier et les autres. Il entretient Dreyfus de la légende russe et lui conseille d'éditer son mémoire sous forme de brochure chez Fasquelle. Utilisations Dreyfus Alfred (utilisateur) Paris 101 boulevard Malesherbes Correspondance Mars 1904 Matière(s) et technique(s) Papier (Manuscrit) Dimensions hauteur 17,6 cmhauteur 17,6 (plié) cmhauteur 9,2 (enveloppe) cm, largeur 22,6 cmlargeur 11,3 (plié) cmlargeur 11,8 (enveloppe) cm Inscriptions Français Paris, 5 Mars 1904. Monsieur, Je vous remercie de l’envoi que vous avez bien voulu me faire de l’envoi de votre Mémoire devant la Cour de Cassation. Je le trouve excellent à la première lecture que j’en ai faîte mais je vais l’étudier à fond et j’espère avoir l’occasion d’en parler au cours de mes articles dans l’Action. Je vois avec plaisir que, cette fois, vous ne craignez pas d’attaquer ce misérable Mercier et les autres. Plus vous foncerez sur ces bandits et plus vous me ferez plaisir. Ces hommes sont des bandits ou des fous je dis des fous, car par moment je ne vois pas à quel mobile ils ont pu céder pour perpétrer leur crime et alors je me demande s’il n ‘y a pas à la naissance de toute cette affaire une formidable erreur de Mercier sur laquelle est venu s’échafauder tout le crime. Il faudra certainement arriver à discuter cette hypothèse sinon, Mercier trouverait le moyen de vous assassiner encore par derrière dans un troisième huis clos. Et comme hypothèse, plus je réfléchis – et cela m’arrive souvent – et plus je me demande si la “Légende russe” n’aurait pas quelque fondement. Morhenheim, pour une raison à trouver – vous désignant à Mercier comme un traître et celui-ci saisissant la coincidence double de la prise du Bordereau et de la similitude d’écritures pour vous exécuter. Quoiqu’il en soit je crois bien que nous touchons à la victoire. Si vous pouvez publier en librairie, (une brochure de 0 f 75 chez Fasquelle) votre mémoire cela serait excellent, car le public le lirait par curiosité. Agréez, monsieur, l’hommage de mes sentiments sympathiques et très distingués, Armand Charpentier. 37 rue de Constantinople. Mots-clés Affaire Dreyfus, Cour de cassation, Bordereau annoté, Presse (L'Action), Intellectuel, Livre Dreyfus Alfred Charpentier Armand Mercier Auguste Fasquelle Eugène Type de document Collections muséales

Dépôt de commentaire via votre espace personnel :  Connexion
Dépôt de commentaire sans connexion à l'espace personnel :


Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.