Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée du pays de Rennes : accédez à plus de 300 180 oeuvres et documents.

Accueil > Notice complète
1 / 1
Image en cours de chargement
loading
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo146124 Lettre Flora

Lettre

Marque du Domaine Public Lettre Numéro d'inventaire : 978.0023.1206 Création Cooke Ellen Arabella (19e siècle - ) (Auteur) ; 5 juin 1899 ; Chew Magna Harford House. Description L'auteur, une Anglaise, adresse ses félicitations à Lucie Dreyfus ainsi que celle de son époux, le docteur Cooke. Utilisations Dreyfus Lucie (utilisateur) Paris Correspondance Matière(s) et technique(s) Papier vergé filigrané (Manuscrit, Procédé photomécanique) Dimensions hauteur 17,8 cm, largeur 11,2 cm Inscriptions Anglais Per Gradus in Altum Harford House, Chew Magna, Somerset England 5th June 1899 Dear Madame Now that, at last, justice has prevailed, I can no longer refrain from offering you the warmest & heartfelt congratulations of my husband & myself. We always believed Captain Dreyfus to be innocent, & were horrified at the cruel sentence. We have followed the deliberation of the Court of Cassation with the most sympathetic anxiety lately & have now read with great joy the result ! Alas ! Nothing can compensate, to either you or Captain Dreyfus, for the agonies of the last five years ! But I pray that the joy of meeting may somewhat obliterate the sorrow & endure for many many years to come : I sincerely hope also that, your dear husband’s heath has not suffered as much as, one fears, it may have done. With the heartiest sympathy in which Dr Cooke joins. Believe me Yours very sincerely Ellen Arabella Cooke Traduction : Per Gradus in Altum Harford House, Chew Magna, Somerset England Le 5 juin 1899 Chère Madame, Maintenant que la justice s’est imposée, je ne peux m’empêcher de vous présenter nos félicitations les plus chaleureuses et les plus sincères. Nous avons toujours cru que le Capitaine Dreyfus était innocent et nous étions horrifiés par le verdict si cruel. Nous avons suivi les délibérations de la Cour de Cassation ces derniers jours avec beaucoup d’inquiétude mais aujourd’hui nous avons appris le verdict avec une immense joie. Toutefois, rien ne pourrait compenser votre agonie de ces cinq dernières années, hélas ! Mais je prie pour que la joie de vos retrouvailles vienne effacer la tristesse et que cette joie reste avec vous pendant des années à venir. J’espère très sincèrement que les problèmes de santé de votre mari ne sont pas aussi graves que l’on dit. Le Dr Cooke se joint à moi pour vous envoyer l’expression de notre sympathie. Très sincèrement vôtre Ellen Arabella Cooke Traduction réalisée par Tania Sutton Mots-clés Affaire Dreyfus, Cour de cassation, Correspondance, Soutien, Opinion publique, Dreyfusard, Procès Dreyfus Alfred Dreyfus Lucie Type de document Collections muséales

Dépôt de commentaire via votre espace personnel :  Connexion
Dépôt de commentaire sans connexion à l'espace personnel :


Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.