Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée du pays de Rennes : accédez à plus de 300 180 oeuvres et documents.

Accueil > Notice complète
1 / 1
Image en cours de chargement
loading
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo155400 Lettre Flora

Lettre

Marque du Domaine Public Lettre Numéro d'inventaire : 978.0023.3223.1 Création Wallart (Auteur) ; 12 septembre 1899 ; Cholet. Description En-tête : "Madame", L'auteur, Monsieur Wallant, apprend à Lucie Dreyfus l'intérêt des enfants pour l'affaire et leur indignation contre l'inique verdict. Ainsi, l'une de ses filles, agée de seize ans, a donné ses impressions sur le verdict de Rennes. L'auteur est persuadé que justice sera rendue pour cette courageuse famille. Utilisations Dreyfus Lucie (utilisateur) Correspondance Matière(s) et technique(s) Papier vergé filigrané (Manuscrit) Dimensions hauteur 17,7 cm, largeur 11,2 cm Inscriptions Français Cholet le 12 Septembre 1899 Madame, Une de mes fillettes, enfant de 16 ans, me communique l’extrait de son journal en date du 10 7bre relatant ses impressions lorsque nous parvint la Dépêche nous apprenant la nouvelle infamie commise par le conseil de guerre de Rennes. Je crois, Madame, qu’il ne vous sera pas indifférent de savoir que, même les enfants jettent un cri de révolte contre cette nouvelle iniquité que leur petit cœur bat à l’unisson des âmes généreuses qui protestent contre ce nouveau crime. Puissent ces quelques lignes être un adoucissement au cruel malheur qui vous frappe ainsi que votre vaillante famille. Nous vous disons courage Madame. La vérité comme l’huile nage au dessus de tout le jour est peut-être plus proche que nous le croyons où justice sera rendue à votre cher époux, c’est ce que nous vous souhaitons de tout cœur. Wallart ch de District aux ch. de fer de l’État Mots-clés Affaire Dreyfus, Procès, Révision, Correspondance, Presse, Vérité, Justice Type de document Collections muséales

Dépôt de commentaire via votre espace personnel :  Connexion
Dépôt de commentaire sans connexion à l'espace personnel :


Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.