Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée de la Bintinais : accédez à plus de 310 000 oeuvres et documents.

Accueil > Notice complète
1 / 2
Résultat suivant
Image en cours de chargement
loading
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo152648 Lettre Flora

Lettre

Marque du Domaine Public Lettre Numéro d'inventaire : 978.0023.2756 Création Poirson Marie (19e siècle - ) (Auteur) ; 20 juillet 1899 ; Bruxelles 124 chaussée d'Ixelles. Description Formule d'appel : "Monsieur", L'auteur, une Belge, confie au Capitaine Dreyfus qu'elle croit depuis 1894 à son innocence. Elle s'est passionnée pour cette affaire, elle a admiré le courage du couple Dreyfus. Elle ajoute que sonn père était un militaire français. Utilisations Dreyfus Alfred (utilisateur) Rennes prison militaire Correspondance Matière(s) et technique(s) Papier vergé filigrané (Manuscrit) Dimensions hauteur 16,9 cm, largeur 9,6 cm Inscriptions Français Bruxelles, le 20 juillet 99. 124, chaussée d'Ixelles. Monsieur, Bien pénétrée, depuis le procès de 1894, de votre innocence complète, du martyr atroce que vous avez subi, de l'énergie admirable que vous avez, depuis à peu près 5 ans, opposé à toutes les circonstances les plus horribles que l'imagination la plus féconde puisse concevoir, je ne résiste pas à vous adresser ces quelques lignes de sympathie immense, à vous dire avec quel intérêt, j'ai suivi toutes les phases du drâme dont vous êtes le héros et dont les cruautés ne peuvent être comparées qu'à celles dont le Christ lui-même a été l'innocente victime. Ma sympathie et mon admiration vont autant à cette grande et noble Madame Dreyfus, à vos enfants que je voudrais, autant que vous, connaître, à qui je serais si heureuse de serrer les mains ! Je n'ai aucune inquiétude quant à l'issue de cette sinistre affaire : votre innocence est proclamée, depuis toujours, par les honnêtes gens, par toute la magistrture de France, celles des autres pays et avant tout, par vos accents déchirants, le criant à l'univers tout entier ! Si ces lignes vous arrivent, veuillez bien me le dire, ne fut-ce que par votre signature et celle de Madame Dreyfus, que je placerai parmi mes autographes les plus précieux et ils sont nombreux. Mon Père était de naissance française et appartenait, comme vous, à l'armée. Tous mes vœux les plus ardents sont avec vous tous qu'il me semble connaitre, par l'intéret soutenu, immense, que vous avez tous provoqués en moi, depuis 1894. Marie Poirson Mots-clés Affaire Dreyfus, Soutien, Innocence, Dreyfusard Dreyfus Alfred Dreyfus Lucie Type de document Collections muséales

Dépôt de commentaire via votre espace personnel :  Connexion
Dépôt de commentaire sans connexion à l'espace personnel :


Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.