Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée de la Bintinais : accédez à plus de 300 700 oeuvres et documents.

Accueil > Notice complète
4 / 6
Résultat précédent Résultat suivant
Image en cours de chargement
loading
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo147399 Lettre Flora

Lettre

Marque du Domaine Public Lettre Numéro d'inventaire : 978.0023.1458 Création Ebersold Fritz (19e siècle - ) (Auteur) ; 14 septembre 1899 ; Nom de la ville illisible. Description L'auteur, un Allemand, témoigne de sa sympathie à Lucie Dreyfus suite au verdict du procès de Rennes. L'auteur est un journaliste. Utilisations Dreyfus Lucie (utilisateur) Correspondance Matière(s) et technique(s) Papier vergé filigrané (Manuscrit) Dimensions hauteur 18 cm, largeur 11,3 cm Inscriptions Allemand Traduction : Zurich, le 14 septembre 1894 Monsieur le Capitaine d‘artillerie A. Dreyfus, Rennes Hautement estimé Monsieur ! Permettez-moi d’ajouter à toutes les preuves de compassion et sympathie que vous recevez sans doute actuellement en même temps du monde entier celle d’un simple guerrier suisse qui a suivi avec le plus grand intérêt le combat, jusqu’alors sans succès, du droit contre l’arbitraire et la passion. Je peux vous assurer avec joie que tout le peuple suisse est de votre côté dans ce combat qui est le vôtre et montre tout particulièrement aussi à votre épouse héroïque et si lourdement éprouvée toute sa sympathie sincère. Heureusement pour nous, dans notre pays, nous ne connaissons pas ce terrible poison qui, sous le nom d‘ « antifascisme » menace de ronger le nerf vital de votre belle patrie habité par un peuple anxieux et qui prospère partout où les jésuites ont préparé le terrain pour cela, c’est pourquoi l’indignation unanime du peuple suisse à propos d’un verdict qui ne juge pas vous mais les juges et leurs instigateurs. Vous avez aimé la mère France avec toute la tendresse et passion d’un fils fidèle. Même si vous trouvez la grâce, il vaudrait mieux pour vous et votre épouse héroïque, aussi particulièrement pour vos chers enfants, d’éviter la passion qui vous entourera et menacera toujours en France, vous pourriez venir chez nous, dans cette belle Suisse libre, le pays qui est devenu pour de nombreuses personnes persécutées à tort une patrie à demeure. Veuillez avoir l’obligeance de pardonner que moi, un inconnu pour vous, vous fais cette proposition que je veux tout à fait sérieuse vous pouvez être assuré qu’elle résulte de la bienveillance la plus pure et de la sympathie la plus pour le bien de votre famille durement éprouvée. Je vous prie d’agréer, Monsieur le Capitaine, l’assurance de mes salutations les plus distinguées. Votre dévoué Fritz Ebersold Rédacteur en chef et écrivain Mots-clés Affaire Dreyfus, Soutien, Procès, Réaction, Opinion publique, Dreyfusard Dreyfus Lucie Dreyfus Alfred Type de document Collections muséales

Dépôt de commentaire via votre espace personnel :  Connexion
Dépôt de commentaire sans connexion à l'espace personnel :


Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.