Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée du pays de Rennes : accédez à plus de 205 000 oeuvres et documents.

Accueil > Notice complète
2 / 40
Résultat précédent Résultat suivant
Image en cours de chargement
loading
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo159697 Lettre et enveloppe Flora

Lettre et enveloppe

Marque du Domaine Public Lettre et enveloppe Numéro d'inventaire : 978.0023.3895 Création Naville Hélène (Auteur) ; 23 février 1898. Description En-tête : " Chère Madame", L'auteur, Hélène Naville, témoigne de sa sympathie à Lucie Dreyfus et lui apporte un peu de réconfort à l'occasion du verdict du procès Zola. Elle lui demande de garder courage et lui assure le soutien de nombreux amis qui luttent pour la justice. Post-scriptum dans lequel l'auteur ajoute que son époux se joint à elle pour exprimer à Lucie Dreyfus toute sa sympathie. Utilisations Dreyfus Lucie (utilisateur) Paris 53 rue de Chateaudun Correspondance Février 1898 Matière(s) et technique(s) Papier filigrane (Manuscrit) Dimensions hauteur 17,8 cmhauteur 9,5 (enveloppe) cm, largeur 11,5 cmlargeur 12,1 (enveloppe) cm Mots-clés Affaire Dreyfus, Intellectuel, Sympathie Inscriptions MONOGRAMME : HN Mercredi soir 23 Février [AU CRAYON DE PAPIER] 1898 Chère Madame Nous sommes sous le coup de ce verdict abominable, mon mari et moi. Nous n'osions pas espérer l'acquittement de Monsieur Zola, et cependant nous sentons à notre déception que nous y comptions. A notre peine nous mesurons la vôtre et celle de votre noble famille. Je sais que vous êtes trop vaillante pour qu'il soit besoin de vous dire : Courage ! Je veux seulement vous assurer que vos amis sont avec vous plus que jamais, et qu'ils lutteront autour de vous, ne reculant devant rien, jusqu'à ce qu'il vous soit fait justice. Ce n'était pas la peine de me remercier pour ce brin de muguet envoyé à votre adorable enfant. C'est une joie pour moi de pouvoir vous témoigner mon immense sympathie. J'irai vous voir, puisque vous me le permettez j'irai avec reconnaissance. Je mets à votre service tout mon cœur et toute mon âme. Hélène Naville Mon mari me demande de vous offrir tout particulièrement ses hommages de profonde et respectueuse sympathie. Mots-clés Affaire Dreyfus, Intellectuel, Sympathie Type de document Collections muséales

Dépôt de commentaire via votre espace personnel :  Connexion
Dépôt de commentaire sans connexion à l'espace personnel :


Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.