Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée du pays de Rennes : accédez à plus de 205 000 oeuvres et documents.

Accueil > Notice complète
5 / 40
Résultat précédent Résultat suivant
Image en cours de chargement
loading
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo159719 Lettre et enveloppe Flora

Lettre et enveloppe

Marque du Domaine Public Lettre et enveloppe Numéro d'inventaire : 978.0023.3897 Création Naville Hélène (Auteur) ; 6 avril 1898 ; Paris. Description En-tête : "Chère Madame", L'auteur, Hélène Naville, confie à Lucie Dreyfus que la nouvelle parue dans la revue des Droits de l'Homme les a bouleversés. En rendant visite à Madame Guyot, elle a appris que son époux, Yves, espérait qu'une décision au sujet de la révision serait prise avant les élections. Les derniers événements, la santé dégradante d'Alfred Dreyfus obligeront peut-être von Schwarzkoppen à révéler certaines choses. Elle lui demande de garder confiance en Dieu et lui renouvelle sa sympathie. Utilisations Dreyfus Lucie (utilisateur) Paris 53 rue de Chateaudun Correspondance Avril 1898 Matière(s) et technique(s) Papier vergé (Manuscrit, Procédé photomécanique) Dimensions hauteur 17,8 cmhauteur 7,4 (enveloppe) cm, largeur 11,4 cmlargeur 11,2 (enveloppe) cm Mots-clés Affaire Dreyfus, Sympathie, Intellectuel, Opinion publique Inscriptions MONOGRAMME : HN Le 6 Avril [AU CRAYON DE PAPIER] 1898 Chère Madame, Merci de vos lignes. Nous étions de tout cœur avec vous, ayant lu cette horrible nouvelle dans les Droits de l'homme, et nous en étions bouleversés tout en n'y croyant pas. Si je ne me suis pas présentée chez vous pour vous dire ma sympathie, c'est uniquement par discrétion. Courage et encore courage, vous touchez au but. Je quitte Madame Yves Guyot, son mari espère que la décision au sujet de la révision sera prise avant les élections. Cette nouvelle si navrante, les craintes qu'inspire la santé de Monsieur Dreyfus vont sans doute décider Monsieur de Schwartz-Koppen a dire officiellement tout ce qu'il sait. Espérez, et Dieu vous garde celui qui est si digne de votre sainte affection. Je vous embrasse avec tout mon cœur. Hélène Naville Mots-clés Affaire Dreyfus, Sympathie, Intellectuel, Opinion publique Type de document Collections muséales

Dépôt de commentaire via votre espace personnel :  Connexion
Dépôt de commentaire sans connexion à l'espace personnel :


Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.