Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée de la Bintinais : accédez à plus de 310 000 oeuvres et documents.

Accueil > Notice complète
6 / 16
Résultat précédent Résultat suivant
Image en cours de chargement
loading
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo212802 Tête de cerf Flora

Tête de cerf

Licence CC0 Tête de cerf Statuette (fragment) Numéro d'inventaire : 875.0016.17 Création Pays de Rennes. Description Tête de cerf surmontée de ses andouillers. Matière(s) et technique(s) Bronze (Coulage, Incisé) Dimensions hauteur 8,5 cm, largeur 5,8 (ramure) cm Contextualisation Bien qu'on ignore son origine et son usage, cette tête de cerf gallo-romaine en bronze des environs de Rennes est surprenante à plus d'un titre. La très belle facture de l'objet contraste singulièrement avec la perception de l'animal chez les Romains. Si Cernunos, le dieu aux bois de cerf, est bien présent chez les Gaulois, en revanche pour les Romains adeptes de la chasse, le cerf apparaît comme un animal peureux et lâche qui fuit devant les chiens à l'inverse du sanglier. En opposant la dangereuse chasse au sanglier, bête noire et puante, à la chasse au cerf, bête rouge et douce, le christianisme, au Moyen Age, permettra au cerf de "reprendre du poil de la bête". La repousse des bois est même associée à l'image de la résurrection. Le cerf devient le gibier royal par excellence à partir des 12° et 13° siècles. Mots-clés Cerf, Ramures, Andouiller, Cervidé Type de document Collections muséales Bibliographie 44 - Catalogue de fonds - Catalogue du musée archéologique et ethno...1909 (n°1582, p.120) ; 44 - Catalogue de fonds - Catalogue du musée archéologique et ethno...1932 (n°2287, p.31) ; XX - Article de revue - Deux massacres de cerf ; 1498232715866 - 1498232715866 - Dossier de collection / restauration - 0000 ; Reproduction : 49 - Guide - Des animaux dans les collections du musée (P. 4)

Dépôt de commentaire via votre espace personnel :  Connexion
Dépôt de commentaire sans connexion à l'espace personnel :


Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.