Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée du pays de Rennes : accédez à plus de 205 000 oeuvres et documents.

Accueil > Notice complète
1 / 4
Résultat suivant
Image en cours de chargement
loading
http://www.collections.musee-bretagne.fr/ark:/83011/FLMjo117326 Canne Flora

Canne

Licence CC0 Canne Numéro d'inventaire : 2007.0008.1 Exécution Anonyme (Fabricant) ; 1894 - 1899. Description Canne de marche décorative au pommeau figurant une effigie satirique, caricaturale et antisémite du Capitaine Dreyfus : exagération des traits, peotes, étoiles de David en lieu et place des insignes militaires. Sous le hausse-col rouge, bague ornée de fleurettes. Le fût est noirci et sculpté d'épines. Matière(s) et technique(s) Poirier, Laiton (Sculpture, Assemblage, Ciselé, Polychrome) Dimensions hauteur 92 cm, Diamètre en cm5 (pommeau) Contextualisation Les objets fabriqués autour de l’Affaire Dreyfus n’ont pas été très nombreux, à l’inverse des documents graphiques produits souvent en grande quantité.
Dès le XVIII ème siècle ont été réalisés des pipes, des cannes, des figurines sur lesquelles étaient sculptés ou dessinés des personnages, caricaturés, censés évoqués le « juif ».On trouve sur ces objets les mêmes traits antisémites que l’on rencontre sur les affiches ou images populaires, les personnages ayant toujours un nez proéminent, attribut raciste le plus fréquemment utilisé : cette canne s’inscrit dans cette veine, qui nous montre le capitaine Dreyfus pourvu d’un nez conséquent, mais aussi de peotes qui insistent lourdement sur l’appartenance religieuse. De même, le hausse-col rouge porte des boutons ornés de l’étoile de David, le képi possède également cette ornementation. Cette association du costume militaire et d’attributs faisant référence à la culture juive, peut être perçue comme une critique et une caricature supplémentaire à l’égard des juifs, dont la présence dans l’armée française est encore contestée à cette époque. Le capitaine Dreyfus lui-même fait partie des premiers officiers juifs intégrés dans l’armée française. Ce type d’objets destinés à une classe aisée témoignent de la très large diffusion de la caricature antisémite, non seulement au travers de la presse et de l’illustration, mais aussi par des objets décoratifs.
Mots-clés Affaire Dreyfus, Antisémitisme, Caricature, Etoile de David, Insigne, Képi, Antidreyfusard, Portrait Dreyfus Alfred Type de document Collections muséales

Dépôt de commentaire via votre espace personnel :  Connexion
Dépôt de commentaire sans connexion à l'espace personnel :


Il n'y a pas de commentaire pour cette notice.