Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée du pays de Rennes : accédez à plus de 205 000 oeuvres et documents.


4. Age du fer

La diffusion de la culture celte

La première civilisation celte, dite de Hallstatt, se développe au centre de l'Europe à partir du 8e siècle avant J.-C. Au carrefour des nombreux échanges établis par les civilisations grecques, phéniciennes et étrusques avec les pays du Nord, elle est fondée sur l’activité métallurgique. La diffusion de cette culture vers l’Armorique s’affirme au cours du second âge du Fer, dit période de la Tène, dès le 5e siècle avant J.-C.

Celtes et Gaulois

Du centre de l’Europe, la culture celte  se diffuse progressivement vers l’ouest :  échanges économiques, sociaux et culturels  ou mouvements guerriers. Les Romains  appellent Gaulois les peuples celtes vivant  à l’ouest de l’Europe, entre Rhin, Atlantique  et Méditerranée.

Une économie fondée sur le fer

L’économie celte repose principalement  sur l’activité métallurgique, destinée  à l’armement et à l’outillage. Les Gaulois  travaillent néanmoins d’autres métaux  comme l’or ou divers alliages, destinés  en partie à frapper leur monnaie.

Une société strictement hiérarchisée

L’élite dominant la société celte est composée  d’equites (chevaliers) et de druides (prêtres,  bardes et devins). Elle possède de grands  domaines fonciers et contrôle l’exploitation  des mines de fer ainsi que les productions  artisanales. Hommes libres, artisans ou paysans,  et esclaves vivent sous l’autorité  de ces aristocrates.

Nos parcours thématiques

Des collections à indexer

Des collections à identifier

Phares et feux de Bretagne

Anne Robert-Catherine, femme photographe

Monnaie, Quart de Statère au sanglier en cimier des Vénètes
Monnaie, Quart de Statère au sanglier en cimier des Vénètes
Monnaie, Statère à la cavalière et au foudre des Riedones
Monnaie, Statère à la cavalière et au foudre des Riedones
Monnaie, Statère au personnage allongé des Cénomans
Monnaie, Statère au personnage allongé des Cénomans
Monnaie, Statère à la cavalière et à la lyre des Riedones
Monnaie, Statère à la cavalière et à la lyre des Riedones
Statère de bas or à l'Hippophore des Namnètes
Statère de bas or à l'Hippophore des Namnètes
Monnaie, Quart de Statère à l'hippophore des Namnètes
Monnaie, Quart de Statère à l'hippophore des Namnètes
Monnaie, Statère au taureau-enseigne des Osismes
Monnaie, Statère au taureau-enseigne des Osismes
Monnaie, Statère à la lyre en cimier des Baïocasses
Monnaie, Statère à la lyre en cimier des Baïocasses
Monnaie, Série au sanglier en cimier des Baïocasses
Monnaie, Série au sanglier en cimier des Baïocasses
Série à la barrière d'hippodrome des Osismes
Série à la barrière d'hippodrome des Osismes
Quart de Statère à la croix en cimier des Osismes
Quart de Statère à la croix en cimier des Osismes
Monnaie, Quart de Statère à l'hippophore des Namnètes
Monnaie, Quart de Statère à l'hippophore des Namnètes
Statère au profil luniforme des Abrincantui ?
Statère au profil luniforme des Abrincantui ?
Statère à la lyre en cimier des Baïocasses
Statère à la lyre en cimier des Baïocasses
Statère de bas or à l'Hippophore des Namnètes
Statère de bas or à l'Hippophore des Namnètes
Déesse du Menez-Hom
Statuette, Déesse du Menez-Hom
Statère de bas or à l'Hippophore des Namnètes
Statère de bas or à l'Hippophore des Namnètes
Statère au personnage allongé des Cénomans
Statère au personnage allongé des Cénomans
Statère à la cavalière des Riedones
Ce statère en or a été frappé par les Riedones au 2e siècle avant J.-C. Le peuple est doté d'une organisation politique et frappe monnaie depuis le 3e siècle avant J.-C. Ces pièces de prestige étaient sans doute destinées à payer les soldes et les impôts. Elles sont de magnifiques exemples de l'art celte avec leurs créatures hybrides qui semblent en mouvement. Le motif de cette pièce reste énigmatique : une cavalière tenant un bouclier et une lyre entre les jambes du cheval.
Monnaie, Quart de Statère à la cavalière des Riedones
Un guerrier entre deux mondes
Statuette de guerrier, bronze, 1er siècle av. J.C – 1er siècle ap. J.C, La Bouëxière
Avec son bouclier et son bâton à figure humaine, ses yeux translucides et son faciès atypique, ce petit guerrier nu laisse planer le mystère sur ses origines. Cette statue en bronze a été découverte dans un talus à La Bouëxière (35) en 1934. Mise au grand jour en 1935 dans le journal Ouest Eclair, elle va intriguer la communauté scientifique rennaise. Si le traitement de cette figurine, le bouclier et les sandales évoquent plus une tradition gallo-romaine, sa chevelure et le visage, la nudité du personnage sont à rattacher à un mode « celtique ». Elle symbolise avant tout la rencontre entre deux courants artistiques.
Statuette