Bienvenue sur le portail documentaire du musée de Bretagne et de l'écomusée de la Bintinais : accédez à plus de 310 000 oeuvres et documents.


Le lit, meuble central et complexe

Meuble emblématique des foyers des 18e et 19e siècles, le lit est au cœur de la maison. Il est un endroit où la vie privée peut exister.

Le lit est aussi l’endroit où l’on naît, où l’on guérit de la maladie et où l’on meurt : il est omniprésent de la naissance à la mort, il est le témoin des étapes essentielles de la vie.



Voir plus de lits

Nos parcours thématiques

Des animaux dans les collections

Des collections à identifier

Bretagne est Univers : l'exposition

Phares et feux de Bretagne

Lit à colonnes
Le lit à colonnes (ou à « quenouilles ») comporte généralement quatre montants verticaux lisses ou torsadés qui supportent un ciel de lit. Suspendus à ce « plafond », un tour de lit et des rideaux sont attachés à une tringle de fer appelée « vergette ». Le lit à colonnes se diffuse principalement dans le pays de Rennes au cours du 18e siècle. Ce lit présente une façade ornée de cartouches aux motifs stylisés de vases et de fleurs. Il a été conçu pour être placé contre un mur car seuls deux côtés sont décorés.
Lit à colonnes
Lit carrosse
Dans la famille des lits clos, on trouve, dans la région de Rennes, des lits appelés « lits carrosses ». Il s’agit d’un type de lit peu répandu, dont les premières mentions datent de la fin du 18e siècle. Ce lit carrosse du 19e siècle, encore en usage en 1941 à Saint-Gilles, est un lit à deux étages superposés, cloisonné et ouvrant grâce à des portes ajourées. Une échelle permet d’atteindre le second étage. Dans ces lits, semblables à des armoires par leur structure, il est parfois difficile de dormir complètement allongé.
Lit carrosse
Lit de travers
Il existe de nombreux types de lits et celui-ci peut être dénommé comme un lit de travers ou un lit à rouleaux. Il a été conçu pour être parallèle au mur, adossé à celui-ci par un long-pan. Au cours des 18e et 19e siècles, la recherche de l'intimité se fait plus présente dans les foyers. Il apparaît alors une volonté d'enclore les espaces, et les rideaux de lit sont un symbole de ce désir d'intimité. Faute de pouvoir séparer les pièces, les rideaux étaient souvent utilisés pour se protéger des regards. Peu à peu, le mobilier « traditionnel » va être remplacé par ce genre de modèle.
Lit de travers
Berceau
Il n’était pas rare que les enfants dorment dans le même lit que leurs parents, et qu’il n’y ait donc pas de lit spécifique pour eux. Avec la multiplication et la spécialisation des pièces dans les maisons, et avec l’augmentation du nombre de couches dans les foyers, la séparation du coucher se développe. D’autre part, pour des raisons morales et d’hygiène, mais aussi pour éviter les étouffements, le clergé préconise de ne pas dormir avec ses enfants. C’est pourquoi les enfants ont de plus en plus leurs lits personnels même si cela est encore loin d’être systématique.
Berceau, Ber